La BCT aurait recommandé aux banques de mettre en application une proposition dégagée lors de consultations au sein de l’Association professionnelle de banques dont l’objectif est de permettre de freiner l’importation de produits jugés superflus ou non prioritaires compte tenu de la situation économique du pays et de ses réserves en devises.

Les importations, des produits figurant dans la liste communiquée par la BCT aux banques, seraient désormais soumis, pour l’obtention des lettres de crédit, à l’obligation de blocage préalable sur leurs comptes du montant total de l’importation en dinars tunisiens.

Liste des produits visés par Code Nomenclature et par n° NGP:

Télécharger (PDF, Inconnu)