La Tunisie vient d’être choisie pour abriter, en 2020, la quatrième Conférence internationale de haut niveau sur le thème “pour une enfance sans châtiment corporel”, indique le ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes âgées.

Cette distinction, dont l’annonce a été faite lors d’une cérémonie officielle organisée à l’occasion de la tenue de la troisième Conférence internationale, les 31 mai et 1er juin 2018 à Malte, est une reconnaissance des efforts de la Tunisie visant à consacrer les droits de l’enfant, ajoute la même source.

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la troisième Conférence organisée jeudi soir à Malte, Néziha Laabidi, la ministre tunisienne de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes âgées, a détaillés les efforts fournis par la Tunisie pour consacrer les droits des enfants et garantir leur protection.

Laabidi a rappelé l’adhésion de la Tunisie aux différentes conventions internationales relatives à la protection des droits de l’enfant; elle a également œuvré à développer son cadre juridique, sans oublier la mise en place des institutions et structures chargées de promouvoir les conditions des enfants, tel que le “délégué de la protection de l’enfance”.

De son côté, la présidente de Malte a exprimé dans son allocution son appréciation et son respect pour l’expérience tunisienne et à son rôle dans la mobilisation des efforts pour promouvoir la lutte contre la violence à l’égard des enfants.

A noter que la troisième Conférence internationale sur l’interdiction des châtiments corporels se tient avec la participation de la représentante spéciale des Nations unies chargée de la lutte contre la violence à l’égard des enfants, des ministres chargés de l’Enfance de l’Autriche, la Norvège, la Bulgarie, l’Afrique du Sud et du Mexique, outre la participation de 150 personnes des différents pays du monde.

L’objectif est d’étudier les législations et les mesures prises pour sensibiliser à l’importance de la lutte contre la violence faite aux enfants qui est l’un des principaux objectifs mondiaux de développement durable à l’horizon de 2030.