Une réunion de travail a réuni, mardi à Tunis, le ministre de l’Enseignement supérieur, Slim Khalbous avec une délégation de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) conduite par son directeur général, Abdelaziz Othman Altouijri.

La rencontre a porté sur les moyens d’activer la convention cadre signée entre les deux parties le 11 décembre 2017 à Rabat, à travers l’élaboration d’un programme détaillé pour le financement et l’exécution d’un nombre d’activité pour les années 2019 et 202.

Dans ce contexte, un accord exécutif a été signé entre les deux parties, en vertu duquel, un soutien sera apporté à la participation d’un certain nombre d’universités tunisiennes aux programmes d’échange d’étudiants entre les pays membres de ISESCO, outre l’activation des conventions d’échange estudiantin entre la Tunisie, le Maroc et l’Algérie.

Dans le cadre de cette accord, l’ISESCO s’engage à soutenir les efforts du ministère visant à promouvoir l’employabilité des diplômés de l’enseignement supérieur, en encourageant les universités des pays membres de la Fédération des Universités du Monde Islamique (FUMI) à polariser les diplômés, et notamment les jeunes doctorants.

Selon le texte de la convention, des campagnes de sensibilisation seront organisées en milieu scolaire et universitaire pour la consécration des valeurs de l’intégrité, de la responsabilité et de la citoyenneté, à l’instar de l’initiative “Olympiade de la citoyenneté”, outre l’élaboration d’une étude portant sur le rôle des sciences humaines dans le développement social et économique.

La convention prévoit, également, l’organisation d’un atelier national sur l’intégration de l’Université et des structures de recherche dans leur milieu socio-économique, ainsi que la l’organisation d’une rencontre régionale au profit des experts pédagogiques et responsables de l’éducation en vue de lutter contre l’abandon des études universitaires.

Il s’agit, également, de faciliter l’intégration sociale des étudiants et d’élaborer un guide d’orientation portant sur l’assimilation des valeurs de l’intégrité, de la culture de la responsabilisation et de la lutte contre la corruption dans les programmes éducatifs.

La réunion de travail a enregistré la présence d’Abdelaziz Othman Altouijri, directeur général de l’ISESCO, dont le siège réside à Rabat.