Hollande annonce “un milliard d’euros sur trois ans” pour le numérique à l’école

Par : AFP
2c30c5c18b14c8358e82967defe275e655c02830.jpg
élève utilise une tablette numérique à la British School of Paris, à Croissy-sur-Seine, le 3 décembre 2012 (Photo : Fred Dufour)

[07/05/2015 16:57:57] Paris (AFP) François Hollande a annoncé jeudi qu'”un milliard d’euros sur trois ans” allait être consacré à un vaste plan pour le numérique à l’école, précisant que “la mise en ?uvre de ce plan commençait dès aujourd’hui”.

“Le tiers proviendra du programme d’investissements d’avenir” et, “le reste, 650 millions seront à la charge de l?État pour la formation des personnels, pour le développement des ressources pédagogiques et pour le financement des ordinateurs ou des tablettes”, a précisé le chef de l?État.

“J’ai l’ambition que la France puisse être leader dans l’e-éducation” à la fois en termes de contenus et d’équipements, a-t-il souligné, en clôture d’une journée consacrée aux résultats d’une concertation nationale sur ce thème.

9c1e7828377784c6429a34dc13b5be27642b8a6d.jpg
élève utilise un tableau numérique dans une école primaire à Paris, le 9 septembre 2014 (Photo : Fred Dufour)

Tirant lui-même les conclusions de cette consultation, François Hollande a annoncé un “programme exceptionnel de formation des enseignants et des personnels sur les trois prochaines années, 2016, 2017 et 2018”.

Le chef de l?État a également promis “un accès simplifié à une offre complète de contenus”, souhaitant aussi que “le numérique soit utilisé dans toutes les disciplines”.

4213b558de2d356d5575f8533fbf5f56314fd53b.jpg
ésident Francois Hollande rencontre des étudiants au Conseil économique et social (CESE) le 6 mai 2015 (Photo : Michel Euler)

“Il faut que chaque collégien puisse avoir lui-même les outils numériques à sa disposition partout sur le territoire”, a-t-il souligné.

François Hollande s’est rendu jeudi aux Mureaux (Yvelines), en banlieue parisienne, dans une école et un collège en pointe sur le numérique, affirmant la volonté de “mettre ces outils partout”, au lendemain d’un discours où il a défendu le projet contesté de la réforme des collèges.