Bolloré veut mettre en Bourse toute son activité véhicules électriques en 2013

Par : AFP
photo_1350042560432-1-1.jpg
à Vaucresson (Photo : Eric Piermont)

[12/10/2012 11:50:05] VAUCRESSON (France / Hauts-de-Seine) (AFP) Le groupe Bolloré prévoit d’introduire en Bourse son activité dans les véhicules électriques en 2013, a-t-il annoncé vendredi lors de la signature, avec la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un accord pour un prêt de 75 millions d’euros pour financer ses investissements dans ce secteur.

“Il faut aller se confronter au monde la finance”, a déclaré vendredi Vincent Bolloré. Les services financiers du groupe sont “chargés d’aller faire une cotation de l’ensemble (véhicules électriques, batteries, condensateurs, etc.) en octobre. Même si cela vaut un euro cela n’a pas d’importance”, a-t-il précisé.

En juin devant l’assemblée générale des actionnaires, M. Bolloré avait annoncé une introduction en Bourse des seules activités de stockage d’électricité.

Le prêt signé vendredi avec la BEI, sur 10 ans, doit financer “les investissements destinés notamment au déploiement d’une infrastructure interconnectée de stations de recharge et de places de stationnement en voirie et en parcs publics”, ont indiqué Bolloré et la BEI dans un communiqué commun.

Il favorisera aussi des activités de Recherche et Développement liées “à la mise en place de la technologie d’appui à des systèmes automatiques d’abonnement, de facturation, de recharge et de contrôle permettant de gérer en temps réel la clientèle et le parc automobile”, précise le communiqué.

Depuis décembre dernier, Bolloré exploite Autolib’, le service de véhicules électriques en libre-service lancé en Ile-de-France pour lequel il a déjà mis en circulation 1.750 véhicules répartis sur 720 stations.

Quelque 39.000 abonnements à Autolib’ ont été souscrits à ce jour, dont 14.000 annuels (premium), à 12 euros par mois soit 144 euros par an, a indiqué vendredi Vincent Bolloré, PDG du groupe, lors de la signature du prêt, à Vaucresson, siège de Bolloré Énergie près de Paris.

Le dirigeant prévoit 20.000 abonnés long terme à la fin 2013, au rythme d’abonnements actuel.

En janvier 2011, la BEI avait déjà accordé à Bolloré un prêt de 130 millions d’euros destiné aux activités voitures électriques.

“Notre objectif est de développer l’accès à un véhicule propre, innovant et performant”, a déclaré Philippe de Fontaine Vive, le vice-président de la BEI.