Les rencontres d’affaires tuniso françaises en NTI : Volonté claire de délocaliser en Tunisie

Par : Hamza

    

Les rencontres d’affaires tuniso françaises en NTI :
Volonté claire de délocaliser en Tunisie

  

Management &
Nouvelles Technologies – Magazine
On-Line : 19-05-2003 à
18:00

 

Du 15 au 16 mai, au parc
technologique d’El Ghazala au gouvernorat de l’Ariana en Tunisie, se sont
déroulés les premières rencontres d’affaires tuniso françaises dans le
domaine des technologies de l’information.

Réunissant une vingtaine d’entreprises françaises et leurs homologues
tunisiennes dans des domaines aussi différents que les télécoms, les sites
web, la biométrie ou le e-learning, ces rencontres devraient permettre de
mettre en relation l’offre et la demande et de favoriser la création de
partenariats entre hommes d’affaires et start-up des deux pays.

Les intentions des entreprises étrangères présentes à cet évènement
économique et technologique de premier ordre, sont claires. Eric Hayat, vice
président du Medef (patronat français) représentant la profession
informatique, indique en effet que “actuellement notre secteur souffre et
de ce fait nous sommes amenés à examiner les solution de faire fabriquer nos
produits hors de France
” et donne même l’exemple de sa propre
entreprise, Steria, qui cherche aussi à se délocaliser. Le responsable
patronal français averti cependant de la nécessité d’une campagne de
communication, de la part des autorités tunisienne, pour conforter l’image
d’une destination, non seulement touristique mais aussi technologique de la
Tunisie. Il indique néanmoins que” nous examinons certes l’Inde, précise
E. Hayat, mais la Tunisie pourrait remplir le même rôle que l’Inde et qui
est en plus proche, où on parle français par rapport à l’Inde qui est trop
loin et anglophone
“.

Eric schettini, président de Viveris Managment SAS spécialisé dans
l’investissement en fonds propres dans les entreprises régionales, est plus
direct. Il estime que “l’ensemble des économistes considèrent que la
Tunisie est l’un des pays les mieux placés pour permettre le développement
du processus d’externalisation des entreprises européennes et les chiffres
le montrent brillamment
“. Et Schettini d’ajouter que “la Tunisie,
avec son savoir faire, son vivier d’ingénieurs et son tissu productif
extrêmement attractif est la démonstration à contrario qu’il s’agit là d’un
territoire privilégié pour notre propre activité
“.

Le Med It où ces rencontres d’affaires dans le domaine des NTI, ont été
organisées en partenariat entre la chambre syndicale des SSII, la chambre de
commerce tuniso françaises, le pôle technologique El Ghazala, la société
française Xcom. En parallèle, se tiennent deux autres évènements : les E3M
ou rencontre entre start-up et le Cisco Secure Tour séminaire tenu sous le
thème des enjeux et solutions en matière de sécurité informatique. Nous y
reviendrons.
 

16-05-2003


Khaled
BOUMIZA