Héla Batam : La liste des nouveaux actionnaires

Par : Autres

    

Héla Batam : La liste des nouveaux
actionnaires

  

Management &
Nouvelles Technologies – Magazine
On-Line : 06-05-2003 à
08:00

 

batamlogo.gif19
mai tenue de l’AGO qui entérinera les pertes et convoquera l’AGE qui devra
adopter les résolutions relatives à une augmentation du capital réservée aux
fournisseurs et aux banques.

Le 30 avril dernier, la société Héla Batam tenait une assemblée générale
houleuse, en présence des anciens actionnaires dont certains contestaient le
plan de redressement dans sa composante qui devrait aboutir au fameux coup
d’accordéon (réduction du capital et de la valeur de leurs actions par la même
occasion à zéro) et demandaient surtout le remboursement de leur argent.

La finalité, ou le but non avoué, de cette réunion d’actionnaires qui n’ont
plus que de simples droits de souscriptions c’était en fait de prendre acte de
la démission de l’ex-commissaire aux comptes Ahmed Karray et de confirmer la
nomination de Salah Dhibi à sa place, sa mission en tant que conciliateur
étant finie avec l’adoption du plan de sauvetage des 14 sociétés du groupe
Batam, qui en compte plus de 30 entreprises.

Ce plan comporte (voir
notre précédent article
) l’abandon de 33 MDT par les banques et les
fournisseurs, la conversion de 37 MDT en capital, le rééchelonnement du
reste des crédits sur des périodes allant de 6 à 36 mois pour les
fournisseurs, entre 7 et 12 ans pour les banques et le leasing avec un
profilage supplémentaire de 4 ans pour l’immobilier leasing et de 2 ans pour
le mobilier leasing. Ceci en plus de la recapitalisation du groupe en y
injectant 43 autres MDT en argent frais pour atteindre le nouveau capital de
80 MDT. Tout ceci est valable pour l’ensemble du groupe.

Les nouveaux actionnaires

La société Héla Batam est la première société du groupe à bénéficier de ce
plan de redressement. Selon ce plan, son nouveau capital devrait être de 40
MDT détenu en majorité par ses fournisseurs; en effet, 51 % du capital de la
“nouvelle Héla Batam” sera détenu par les fournisseurs parmi les industriels
de l’électroménager, essentiellement dont cinq fournisseurs détiendront 46
% du capital. Le plus grand actionnaire, ou l’actionnaire de référence,
parmi les industriels devrait être la société ABS.

 

Répartition des participations:

– La société ABS de l’industriel Atef Ben Slimen avec 12 % du
capital qu’il injectera en numéraire,

Whirlpool de Tarak
Chérif 10%,

Electrostar du groupe
Hachicha 10%,

Afrivision du groupe
Mzabi 8 %,

– La société Al Athir 6 %,

– Le reste des actionnaires,
côté fournisseurs, sera un groupe qui détiendrait quelque 5 % du
capital.

Côté banques, on apprend que presque toutes les banques commerciales y
seront, à l’exception de la Citibank, de l’UBCI et de l’ABC, banques
étrangères dont les règlements internes interdisent ce genre de
participation. Officieusement, on nous précise que les banques “s’arrangeront
entre elles pour que les trois banques étrangères soient remplacées par
d’autres banques
“. Décryptage, ces trois banques pourraient vendre leurs
participations à d’autres banques locales. A la fin du mandat de Mr Ali
Debaya, la direction devrait être assurée par un directoire qui pourrait
être assisté par des experts étrangers en matière de management.

La touche finale de ce plan de sauvetage de Héla Batam devrait être réalisée
lors de la réunion  de l’AGO d’après crise. Elle se tiendra, encore une
fois, avec les anciens actionnaires de la société et devrait être aussi
houleuse que celle de la fin du mois d’avril. A moins d’un revirement
inattendu des actionnaires, dont seulement 6 à 7 % sont de petits
épargnants, elle devrait signer la fin de l’ère “Batam an 1” si l’on peut
dire. Le nouveau commissaire au compte devrait y présenter les comptes
définitifs de Héla Batam, l’AGO constatera les pertes et convoquera, dans un
délai de 15 jours, une AGE qui devrait adopter une résolution relative à une
augmentation du capital réservée aux fournisseurs et aux banques. L’ère “Batam
an 2” devra alors commencer.

En attendant, les réunions à la banque centrale devraient continuer afin 
d’élargir l’application du plan de redressement au reste des entreprises du
groupe Batam. La prochaine devrait être la société Bonprix. Le même schéma
devrait lui être appliqué. Et l’on croit savoir que l’actionnaire de
référence du nouveau Bonprix devrait être Lotfi Abdennadher.

 

04-05-2003


Khaled
BOUMIZA