Finalisation du projet d’Electrification de la Ligne Ferroviaire de la Banlieue-Sud de Tunis

Par : Hamza

La population de la banlieue sud de Tunis, qui représente aujourd’hui près de 25% de la population du Grand Tunis, peut désormais s’offrir des conditions de transport nettement plus confortables après l’inauguration du projet d’électrification de la ligne ferroviaire métropolitaine Tunis – Borj Cedria, principalement financé par l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA).

La coopération japonaise marque encore une fois son appui à l’aménagement des grands projets d’infrastructure en Tunisie après le financement du projet du pont Radès-La Goulette inauguré en mars 2009.

L’objectif du projet d’électrification de la ligne ferroviaire Tunis-Borj Cedria est de mieux répondre à la demande croissante de transport dans la zone de la banlieue-sud de Tunis en plus de l’amélioration des conditions environnementales par le biais d’une diminution de la pollution atmosphérique et la promotion du développement économique et social dans cette région. Ledit projet vise également à contribuer au décongestionnement du réseau routier en encourageant les automobilistes à privilégier davantage le transport ferroviaire.

Le projet a nécessité la réalisation de travaux de relèvement de quais, de réaménagement des stations, de construction de passerelles pour les piétons et d’installation d’équipements modernes d’électrification et de signalisation sur une distance de 23 Km en plus de la fourniture de 16 nouvelles rames automotrices équipées notamment de systèmes de climatisation et de vidéosurveillance.

La JICA a accordé pour le financement du coût de ce projet deux prêt totalisant 17,767 milliards de yens, soit près de 325 millions de dinars.

Avec une infrastructure moderne et un matériel roulant tout neuf, les usagers du train de la zone de la Banlieue-Sud pourront bénéficier de conditions de transport plus confortables, fiables et sûres en plus d’une meilleure fréquence de voyages surtout dans les heures de pointe et d’un gain de temps relativement important par rapport au passé grâce à la rapidité des nouvelles rames comparées aux anciennes locomotives vétustes à moteur diesel.

Etant rappelé que la JICA finance également dans la zone de la banlieue-sud de Tunis le projet de développement du parc scientifique et technologique de Borj Cedria qui va sans doute bénéficier des nouveaux services offerts par le projet d’électrification de la ligne ferroviaire.