UE : les constructeurs contre une loi pour réduire les émissions automobiles

Par : AFP
 
 
SGE.IPR22.051106142143.photo00.quicklook.default-245x162.jpg
Embouteillage à l’entrée du tunnel sous Fourvière à Lyon, le 25 août 2006 (Photo : Jeff Pachoud)

[05/11/2006 14:22:09] BRUXELLES (AFP) Les constructeurs européens ont dénoncé dimanche l’annonce faite vendredi par la Commission européenne qui va bientôt proposer une législation pour les contraindre à réduire les émissions de CO2 de leurs véhicules.

“L’industrie automobile européenne s’oppose fermement aux déclarations du commissaire européen à l’Environnement Stavros Dimas”, a indiqué l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) dans un communiqué.

“M. Dimas a insinué que les constructeurs automobiles ne respectent pas leurs engagements”, a continué l’ACEA, estimant que les constructeurs “sont totalement engagés” à réduire leurs émissions de CO2 et que cet engagement ne devrait “pas être ignoré”.

Depuis des mois, la Commission menace de proposer des mesures législatives si les constructeurs automobiles n’honorent pas leurs engagements d’atteindre l’objectif de 140 grammes de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre d’ici 2008 et de 120 g/km d’ici 2012.

“Je peux confirmer que, au vu de la dernière analyse sur les émissions polluantes des voitures, M. Dimas propose qu’une législation soit présentée”, a déclaré vendredi une porte-parole de l’exécutif européen.

En effet, a-t-elle dit, le dernier rapport “semble indiquer que les engagements volontaires pris par les constructeurs n’aient pas les effets escomptés”.

“L’industrie automobile reconnaît que la diminution des émissions de CO2 a récemmment ralenti”, a indiqué l’ACEA dimanche, en soulignant la responsabilité des consommateurs dans ce ralentissement.

“C’est dû à une forte demande des clients pour des véhicules plus grands et plus sûrs et à l’acceptation décevante de la part des consommateurs des voitures très économiques”, a notamment assuré l’association.

L’ACEA a ainsi appelé le commissaire Dimas à “respecter” le fait que leur engagement faisait “explicitement” référence au fait que les changements du marché et les circonstances économiques devaient “être pris en compte”.

D’après une étude en octobre par la Fédération européenne Transport et Environnement, seules cinq des vingt marques les plus vendues en Europe sont en bonne voie pour atteindre l’ojectif fixé par la Commission.

En 2004, les voitures vendues en Europe par les constructeurs européens rejetaient en moyenne 161 grammes de CO2 au kilomètre, celles des constructeurs japonais 170 grammes et celles des constructeurs coréens 168 grammes.

 05/11/2006 14:22:09 – © 2006 AFP