Economie tunisienne : Le diagnostic du FMI

Par : Hamza

En appliquant le programme appuyé par l’accord de confirmation du FMI qui a expiré en décembre 2015, la Tunisie a réussi à préserver la stabilité macroéconomique et à engager des réformes budgétaires et bancaires dans un contexte marqué par une transition politique prolongée, les retombées de la crise en Libye et de nombreux chocs exogènes, notamment des attentats terroristes.

Cependant, de grandes difficultés demeurent :

– l’activité économique est faible,

-l’emploi est bas,

-les tensions sociales persistent,

-la composition des dépenses s’est détériorée, et

-les déséquilibres extérieurs sont prononcés.

Pour relever ces défis, les autorités ont élaboré en 2015 une vision économique sur cinq ans qu’elles sont en train de transformer en un plan détaillé. Cette vision a pour objectif de promouvoir une croissance plus vigoureuse et plus solidaire en transformant le modèle de croissance de la Tunisie au moyen d’une stratégie fondée sur la stabilité macroéconomique et reposant sur cinq piliers:

– des institutions publiques efficaces;

– la diversification économique;

– le développement humain et l’inclusion sociale;

– le développement régional; et

– une croissance économique respectueuse de l’environnement.

(Communiqué FMI)