Le secteur du jeu vidéo en France dynamisé par les nouvelles consoles

Par : AFP
bf2e6bd8772a8011520ca43108d9a0b6c3c91060.jpg
éo à Los Angeles testent des consoles Playstation, le 10 juin 2014 (Photo : Frederic J. Brown)

[10/02/2015 15:06:41] Paris (AFP) Le secteur du jeu vidéo a retrouvé des couleurs en France en 2014, à la faveur des succès de la console Playstation 4 de Sony et des productions de l’éditeur Nintendo.

Deuxième industrie culturelle derrière le livre, ce secteur (jeux, consoles et accessoires) a généré un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros l’an passé, en hausse de 3%, selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), qui en regroupe les acteurs.

“Le jeu vidéo est la seule industrie culturelle en croissance et la dynamique reste positive”, s’est félicité auprès de l’AFP Hugues Ouvrard, directeur de la division Xbox de Microsoft France.

Du côté des productions, les plus populaires ont été la simulation de football “Fifa 15” d’Electronic Arts (1,3 million de ventes) et le dernier volet de “Call of Duty” d’Activision (910.000).

Globalement, c’est Nintendo qui reste toutefois le premier vendeur de titres en France avec près de 4,5 millions d’unités grâce à des succès comme “Pokemon” (447.136 ventes) et “Tomodachi Life” (près de 400.000).

Le groupe japonais a aussi réussi une percée dans le domaine des accessoires grâce à ses figurines Amiibo, à l’effigie de ses principales mascottes dont le plombier Mario: il a atteint son objectif de 200.000 ventes en trois semaines.

53dfa099c0fc4b481c2602ec389a59215958ccd9.jpg
Des visiteurs du salon Paris Games jouent sur une console xbox, le 29 octobre 2014 (Photo : Stephane de Sakutin)

Le secteur se veut, en outre, optimiste pour 2015 puisque, selon l’institut GfK, son chiffre d’affaires devrait encore augmenter, cette fois de 4%.

L’industrie profite actuellement de l’engouement des consommateurs pour la huitième génération de machines, qui comprend les 3DS et WiiU de Nintendo, la Xbox One de Microsoft ainsi que les Playstation 4 et PSVita de Sony.

Fin 2014, 5,9 millions de ces consoles se trouvaient dans les foyers français, où la moyenne d’âge des joueurs se situe désormais à 35 ans.

– Pas de blockbuster –

“La transition vers la génération 8 est réussie, nous ne nous attendions pas à une pénétration de marché aussi rapide. C’est la preuve de la capacité exceptionnelle de l?industrie du jeu vidéo à se renouveler très rapidement”, a souligné auprès de l’AFP Jean-Claude Ghinozzi, président du Sell.

Ainsi, cette dernière génération s’est taillée la part du lion en termes de ventes l’an passé, avec 2,2 millions de consoles vendues sur un total de 2,7 millions.

Si le Sell ne détaille pas les parts de marché, Nintendo a revendiqué auprès de l’AFP la première place pour sa portable 3DS avec 3,4 millions de ventes et la troisième place pour sa WiiU avec 515.000 exemplaires écoulés.

En revanche, c’est Sony qui domine le marché des consoles de salon avec sa Playstation 4 (1,1 million), tandis que la Xbox One de Microsoft ferme la marche (416.000), a déclaré à l’AFP une source interne au secteur.

Le Sell, Sony et Microsoft n’ont pas souhaité confirmer ces chiffres.

“La Playstation 4 connaît le démarrage le plus rapide de toutes les machines que nous avons commercialisées depuis 20 ans”, a tout de même affirmé Richard Brunois, directeur de la communication de Sony Computer Entertainment France.

Le constat est similaire chez Microsoft, qui a profité du lancement d’un nouveau pack en juin (vendu 100 euros moins cher) pour accélérer ses ventes lors du second semestre.

Si les consoles et les accessoires ont généré plus de revenus en 2014 qu’en 2013, les jeux ont pour leur part connu une année plus difficile avec un repli des ventes de 5%.

Celui-ci s’explique notamment par l’absence l’an passé d’un blockbuster capable de tirer à lui seul le marché.

En 2013, “Grand Theft Auto V” de Rockstar Games avait endossé ce rôle, en séduisant près de deux millions de joueurs.