Rétrospectives des principaux évènements 2005 (décembre)

Par : R.B.H
 

Rétrospectives
des principaux évènements 2005 (décembre)

___________________________________

 


blan1_020106.jpg1er
décembre


Inauguration du nouveau siège de la Bibliothèque nationale

Le président Zine El Abidine Ben Ali a présidé, le 1er décembre, une
cérémonie au cours de laquelle il a inauguré le nouveau siège de la
Bibliothèque Nationale.

Le chef de l’Etat a pris connaissance, à partir d’une maquette exposée dans
le hall de la Bibliothèque, des spécificités de cette institution qui se
caractérise par le grand intérêt accordé au volet scientifique et artistique
et par l’extension de son rôle et de ses fonctions, à travers l’utilisation
des techniques les plus modernes dans la conservation de son contenu et la
distribution des ouvrages aux lecteurs, parmi les chercheurs, les étudiants
et les citoyens, ainsi qu’à travers la modernisation des laboratoires de
manière à ce qu’ils répondent aux besoins des ses différents services.

Il a été également présenté au président de la République le contenu de
cette grande réalisation qui comporte quatre étages, outre le
rez-de-chaussée et le sous-sol, et qui a été concrétisée, dans sa totalité,
par des compétences tunisiennes ; ainsi que des composantes de l’édifice
dont plusieurs salles de lecture, des espaces d’exposition, des laboratoires
des entrepôts et des services administratifs et techniques, le tout doté
d’équipements des plus pointus, ce qui fait de cette institution une
bibliothèque des plus modernes.

Le président de la République a également visité une exposition documentaire
organisée à cette occasion, prenant connaissance des ouvrages et documents
rares qui mettent en exergue l’importance du patrimoine de la Bibliothèque
Nationale qui touche tous les volets de la connaissance humaine, en
plusieurs langues, sous des formes et dans des formats très divers, et qui
se caractérise par certaines techniques de reliure très anciennes, ainsi que
par l’existence d’échantillons de manuscrits d’une valeur inestimable.

Forum international des Lions Clubs

Yasmine-Hammamet abrite du 1er au 4 décembre 2005, la 33ème édition du forum
de l’Inde, l’Asie du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient (Isaame), à
l’initiative de l’Association internationale des Lions Clubs.

Cette rencontre, qui se tient pour la première fois en Tunisie et en Afrique
francophone, vise à identifier des actions caritatives pour l’éradication de
la pauvreté et l’amélioration des prestations sanitaires et à conjuguer les
initiatives au plan international pour améliorer les conditions de vie des
personnes démunies dans le monde.

Fondée en 1917 par l’Américain Jones Melvin, l’Association internationale
des Lions Clubs est la plus grande organisation humanitaire de services dans
le monde et a pour siège Chicago. Les Lions Clubs de Tunisie ont été créés
pour leur part en 1989.

Ils comptent 650 membres entre lions (adultes) et léos (jeunes âgés entre 16
et 28 ans) répartis à travers les gouvernorats du pays. Ces clubs se sont
engagés en Tunisie dans plusieurs activités telles que la construction et
l’équipement de plusieurs hôpitaux, bibliothèques, centres de rééducation,
centres de protection maternelle et infantile et d’accueil pour les enfants.

On note que pour le rendez-vous tunisien, on a enregistré la participation
de près de mille représentants des Lion’s clubs, en provenance de 56 pays.

Deux accords de prêt entre la BEI et la Tunisie

La Tunisie et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé, ce
jour-là, à Tunis, deux accords de prêts pour un montant total de 180
millions d’euros (287 millions de dinars) accordés dans le cadre de la
Facilité Euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (Femip),
mécanisme mis en place par la Bei pour financer les investissements des
petites et moyennes entreprises privées en Méditerranée.

Ce montant sera mis à la disposition de plusieurs établissements bancaires
ou de crédit-bail (leasing), publics et privés, pour le financement des PME
tunisiennes opérant dans l’industrie et les services, y inclus celles
exerçant dans les secteurs du tourisme, de la santé et de la formation.

Le premier crédit a pour objectif principal de fournir, par le canal des
banques sélectionnées, des financements à moyen et long terme pour appuyer
des investissements dans les secteurs prioritaires à forte valeur ajoutée.

Il s’agit notamment des énergies renouvelables, eau et environnement,
biotechnologies et produits pharmaceutiques, mécanique, électronique et
informatique, télécommunications, textiles et agro-industrie.

Le deuxième prêt a pour objectif de continuer à fournir, à travers des
intermédiaires financiers, banques et sociétés de crédit bail (leasing),
sélectionnés, des ressources à long terme en faveur de nouvelles entreprises
privées actives dans les secteurs de l’industrie et des services, parmi
lesquels le tourisme, la santé et l’éducation.

2 décembre


La Tunisie élue présidente de l’OMT

La Tunisie a été élue, ce jour-là, présidente de l’Organisation mondiale du
tourisme (OMT), au terme de la 16ème assemblée générale de cette institution
internationale, tenue au Sénégal du 26 novembre au 2 décembre 2005.

L’élection de la Tunisie à la tête de cette organisation a eu lieu au cours
d’une séance organisée au sein du Conseil exécutif de l’OMT dont les membres
ont rendu hommage au rôle que mène la Tunisie pour la promotion du tourisme
international et pour son action en faveur de la paix et de la concorde dans
le monde.

Cette élection revêt pour la Tunisie une dimension autrement plus
importante, dès lors que l’OMT a été tout récemment reconnue comme étant une
institution spécialisée de l’organisation des Nations unies.

Créee voilà trente ans, l’OMT réunit aujourd’hui 150 Etats membres et 410
membres affiliés. Cette organisation, basée à Madrid, est représentée dans
plusieurs régions d’Afrique, d’Asie, d’Amérique, d’Europe et du
Moyen-orient.

Ouverture des travaux du forum euro-méditerranéen de l’entreprise

Les travaux du forum euro-méditerranéen de l’entreprise, organisé par
l’Institut arabe des chefs d’entreprises et placé sous le haut patronage du
Président Zine El Abidine Ben Ali, ont démarré ce jour-là à Sousse.

Le forum, organisé dans le cadre de la 20ème session des journées de
l’entreprise, en présence d’éminentes personnalités et d’experts des pays du
Nord et du Sud de la Méditerranée, s’est penché sur trois thèmes principaux
: le textile, le tourisme et les nouvelles technologies de l’information et
de la communication.

Les secteurs concernés constituent le fondement des économies de nombreux
pays européens et méditerranéens et offrent de grandes opportunités de
coopération et de complémentarité entre ces pays.

6 décembre


British Airways augmente ses vols vers la Tunisie

Visite en Tunisie de M. John Patterson, directeur général de British Airways,
qui a annonce la décision de sa compagnie de diversifier ses destinations en
Tunisie en desservant les aéroports de Tabarka et Tozeur, et partant, tirer
profit des incitations qu’offre l’ouverture de ces deux aéroports au trafic
international.

Il annonce également l’augmentation des vols à destination de la Tunisie
pour couvrir toute la semaine.

Conférence de lancement de la convention panafricaine pour les
investissements et les partenariats

Les travaux de la conférence de lancement de la convention panafricaine pour
les investissements et les partenariats (PACIP), ont démarré, ce jour-là, à
Tunis.

Cette conférence de deux jours est organisée par le Bureau international du
travail, l’Organisation internationale des employeurs et la Confédération
panafricaine des employeurs avec le concours de l’Union tunisienne de
l’industrie, du commerce et de l’artisanat.

Des représentants de la Banque africaine de développement, de l’Organisation
des Nations unies pour le développement industriel et des missions
diplomatiques accréditées à Tunis ainsi que des hommes d’affaires de
plusieurs Etats africains, ont participé à cette rencontre.

Attribution d’un permis de prospection pétrolière dans le Golfe de
Hammamet

Signature ce jour-là d’un protocole d’accord relatif à l’octroi d’un permis
de prospection d’hydrocarbures dénommé permis “Bargou” à la compagnie
australienne “Cooper ENERGY Limited” et à l’Entreprise tunisienne
d’activités pétrolières (ETAP).

Le permis “Bargou” se situe dans le Golfe de Hammamet et couvre une
superficie de 4.476 km2.

Le montant des investissements à réaliser sur ce permis au cours de la
période de validité de deux années est estimé à 1 million de dollars.

Premier Salon international tuniso-libyen des services

Inauguration à Tripoli de la première édition du Salon international
tuniso-libyen des services.

Participent au salon près de 75 entreprises libyennes et une centaine de
sociétés tunisiennes opérant dans les secteurs des services touristiques,
sanitaires et pétroliers, les services bancaires et d’assurances, les
services liés à la formation, à l’enseignement, à l’informatique, à l’accès
internet, aux télécommunications, au transport, au bâtiment et aux études et
conseil.

L’objectif de cet événement est de faire connaître les potentialités des
deux pays dans le secteur des services, d’échanger les expertises et de
réaliser des projets mixtes dans ce domaine.

8 décembre


Présentation, à Toronto, des opportunités d’investissement en Tunisie

Un séminaire sur “les opportunités d’affaires et d’investissement en
Tunisie”, est organisé, ce jour-là à Toronto, a permis de mettre en exergue
l’importance de la dynamisation des échanges économiques entre les deux pays
ainsi que les avantages offerts par la Tunisie aux entreprises canadiennes.

En effet, de par sa position géographique stratégique, sa stabilité
politique et le dynamisme de son économie, la Tunisie assure à ces
entreprises des conditions hautement compétitives pour la réussite de leurs
projets et un accès facile à de nombreux marchés.

Le séminaire a été organisé sous l’égide de l’ambassade de Tunisie à Ottawa
en collaboration avec la représentation économique de Tunisie à Montréal et
le “Canada-Arab Business Council”.

13 décembre


Forum économique arabe à Qatar

M. Tijani Haddad, ministre du Tourisme, prend part au forum économique arabe
qui tient sa 9ème édition à Doha les 13 et 14 décembre 2005 en présence de
plus de quatre cents opérateurs économiques du monde arabe.

Le ministre a, à cette occasion, prononcé une allocution dans laquelle il a
mis en exergue l’importance que revêt désormais l’industrie touristique dans
les économies de tous les pays et particulièrement celles des pays arabes
outre le fait qu’elle constitue un facteur essentiel de rapprochement des
peuples et des cultures.

Evoquant la situation du tourisme inter-arabe, le ministre a fait remarquer
que le monde arabe dispose d’énormes potentialités qui militent pour un
développement autrement plus important en termes de flux et de recettes,
ajoutant que la zone arabe ne draine actuellement que 5% du flux touristique
international. D’où la nécessité, souligne le ministre de procéder à une
réflexion approfondie en vue d’identifier les entraves et de proposer une
stratégie à même de redresser cette situation et de garantir un meilleur
positionnement du tourisme arabe sur la scène mondiale.
M. Tijani Haddad a, à ce titre, appelé les investisseurs arabes à venir en
Tunisie et à profiter d’un cadre de plus modernes au plan législatif et d’un
environnement des plus propices pour l’épanouissement des affaires.

15 décembre


Symposium sur l’”Entreprenariat, innovation et développement économique en
Afrique du Nord et au Moyen-Orient”

”Entreprenariat, innovation et développement économique en Afrique du Nord
et au Moyen-Orient ” tel est le thème d’un symposium international qui
s’est ouvert ce jour-là aux Berges du Lac à Tunis, organisé par l’institut
des hautes études en commerce, l’Université 7 novembre de Carthage et
l’institut polytechnique de ”Rensselaer” à New York.

Participent à ce symposium de deux jours, une pléiade d’éminents
spécialistes et de chercheurs internationaux dans le domaine de
l’entreprenariat, de l’économie et du management, en plus de professeurs
universitaires parmi lesquels le professeur Ivar Giaever, lauréat du Prix
Nobel de Physique en 1973 et président d’une société aux Etats-Unis.

Cette rencontre a pour objectif d’examiner les moyens de renforcer les
petites et moyennes entreprises en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et
d’encourager les étudiants à créer des entreprises.

Le programme de ce symposium a comporté plusieurs communications sur : ”Le
rôle des petites et moyennes entreprises innovantes dans les pays
industrialisés”, ”Les statuts et défis des petites et moyennes entreprises
innovantes”, ”Financement des petites et moyennes entreprises innovantes
en Tunisie” en plus de l’analyse des expériences des Etats Unis, d’Algérie
et du Maroc dans le domaine de la création des entreprises.

Des ateliers ont été également organisés sur le financement et le capital
risque pour les petites et moyennes entreprises, la promotion de l’export
dans ces entreprises, le transfert de technologie des pays développés vers
les pays en voie de développement et le rôle des parcs technologiques, en
plus du rôle des femmes entrepreneurs dans la région du Maghreb Arabe.

16 décembre

Finalisation de la privatisation de la Banque du Sud

L’opération de privatisation de la Banque du Sud (BS) vient de s’achever
officiellement avec l’entrée dans son capital du Consortium hispano-marocain
composé du marocain “Attijariwafa Bank” et de l’espagnol “Banco Santander”.

Ce consortium a remporté 33,54% du capital de la BS et la transaction a
porté sur plus de 60 millions de dinars. Depuis, les deux nouveaux
actionnaires ont acheté à la Bourse de Tunis d’autres actions leur
permettant de détenir une part supérieure à 51% du capital.

Septième banque de Tunisie en termes d’actifs, la BS a été créée en 1968 et
compte 92 agences.

20 décembre

Accord de partenariat tuniso-vietnamien

Un accord de partenariat a été signé, ce jour-là à Tunis, entre l’Union
tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et la
Chambre du commerce et d’industrie vietnamienne en marge de la Journée de
partenariat tuniso-vietnamien.

Selon les termes de cet accord, les deux parties s’engagent à consolider la
coopération économique et industrielle bilatérale, notamment entre le
secteur prive des deux pays ainsi que les activités industrielles et
technologiques.

Les deux parties procéderont à l’échange d’informations dans les domaines
économique et commercial et à l’organisation de conférences et de sessions
de formation au profit des hommes d’affaires des deux pays.

Les exportations tunisiennes vers le Vietnam, essentiellement des engrais,
ont été, au cours des dix premiers mois de l’année, de l’ordre de 5 millions
de dinars alors que les importations tunisiennes qui concernent notamment le
thé, les épices, les chaussures et le caoutchouc ont atteint durant la même
période, 4 millions de dinars.

Ont participé à cette rencontre 30 hommes d’affaires vietnamiens
représentant les différents secteurs industriels et de services tels que les
équipements électroniques, les insecticides, les industries alimentaires et
pharmaceutiques ainsi que le tourisme et les travaux public

21 décembre

Déjeuner-débat sur l’investissement et les secteurs porteurs en Tunisie

Les résultats de l’enquête effectuée, auprès de jeunes chefs d’entreprise
tunisiens, par le Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) sur
«l’investissement et les secteurs porteurs en Tunisie» ont été au centre
d’un déjeuner-débat organisé par le Centre en présence de MM. Mohamed Nouri
Jouini, ministre du Développement et de la coopération internationale et
Hédi Djilani, président de l’UTICA.

L’enquête se fonde sur l’opinion d’ingénieurs, de gestionnaires et de
promoteurs opérant dans les secteurs des NTIC, des services, de l’industrie,
du bâtiment et du commerce.

Il en ressort notamment que la majorité des sondés pensent que les NTIC sont
le secteur le plus porteurs (35% des voix), à égalité avec les services,
suivi de l’industrie (20%), de l’environnement (6%) et de l’agriculture
(4%).

22 décembre

Réunion arabe sur «les logiciels libres»

Une réunion arabe ayant pour thème ”les logiciels libres pour réduire le
fossé numérique dans le monde arabe” a été ouverte ce jour-là au siège de
l’organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (Alecso)
en collaboration avec l’Association islamique internationale et le bureau de
l’Unesco du Caire.

Plusieurs thèmes ont été débattus lors de cette réunion qui s’est poursuivie
jusqu’au 24 décembre, dont notamment l’état actuel des logiciels libres dans
les pays arabes et l’investissement dans les technologies modernes pour
réduire le fossé numérique entre les pays arabes et les pays avancés.

Durant cette rencontre, on a lu les rapports des pays arabes dans le domaine
de la promotion des logiciels libres telles que ”la stratégie nationale de
développement des tic en Tunisie”, ”l’utilisation et le développement des
logiciels libres en Jordanie” et ”la stratégie mise en oeuvre pour le
développement des nouvelles technologies en Mauritanie”.
A l’issue de la rencontre, on a abouti à un nombre de recommandations issues
de cette rencontre parmi lesquelles l’incitation à la création d’une ligue
arabe des logiciels libres en collaboration avec les organisations arabes,
régionales et internationales concernées.

Les participants ont appelé à la nécessité de contribuer davantage a toutes
les activités en particulier l’organisation d’un colloque périodique arabe
sur les logiciels libres et les sessions de formation au profit des
compétences arabes aptes à s’investir dans les logiciels libres.

Ils ont affirmé la nécessité d’encourager et d’impulser les recherches et
les projets arabes dans le domaine de l’arabisation et du développement des
logiciels libres particulièrement ceux relatifs aux domaines éducatifs,
culturels et scientifiques pour les besoins de la région arabe.

Ils ont notamment appelé les pays arabes à créer une commission nationale
des logiciels libres qui se penchera sur le suivi et l’évaluation des
différentes activités dans ce domaine.

Les participants ont mis l’accent sur le contenu des logiciels libres
éducatifs et de formation ainsi que l’importance des programmes de
l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique tout en axant sur
les projets de fin d’étude et sur la diffusion des droits de propriété
intellectuelle.

Ils ont, par ailleurs, souligné l’importance qu’il y a, à dynamiser les
mécanismes financiers nécessaires au développement des activités des
logiciels libres et d’encourager l’investissement dans ce domaine en plus de
l’enrichissement des compétences nationales et la diversification des
mécanismes d’action du comite national des logiciels libres

25 décembre


Ouverture de la 38ème édition du festival international du Sahara de Douz

Ouverture ce jour-là de la 38ème édition du festival international du Sahara
de Douz, en présence d’un public nombreux, dont la cérémonie a été animée
par des troupes folkloriques tunisiennes et étrangères.

En marge de ce festival, une conférence scientifique sur le thème ”le
documentaire et l’environnement”, a été organisée par le Centre
méditerranéen des études et de documentation avec le concours de
l’Association des écrivains de Tazarka et de la direction du festival.

Les participants ont débattu des thèmes ayant trait notamment à la
percpetion des enfants de la protection du milieu, au Sahara dans la
tradition orale arabe ainsi qu’à la nature dans la vie des bédouins à
travers la poésie arabe.

Il convient de noter que la nouvelle édition de ce festival sera marquée par
une participation active de délégations internationales, de poètes, de
troupes, d’artistes, et de chercheurs de Libye, d’Algérie, du Maroc,
d’Egypte, du Qatar, du Koweit, du Liban, de France, de Turquie et du Japon.

En marge de ce festival, une conférence scientifique internationale a été
organisée, les 27 et 28 décembre, par la Chaire Ben Ali pour le dialogue des
civilisations et des religions sous le haut patronage du Président de la
République sur le thème ”L’artisanat au service du développement et du
dialogue des cultures”.

 

 


R.B.H.