Webmanagercenter
Suivez-nous :
Actualité > Finance

    Création de TAYSSIR : Des hommes d'affaires tunisiens s'investissent dans la micro-finance

  • Par Moncef Mahroug
  • A l’instar de beaucoup d’autres Tunisiens, le premier réflexe de Tarek Chérif a été de se poser la question de savoir en quoi il peut être utile à son pays. Le patron du groupe Alliance n’a pas mis longtemps à y répondre. Peu de temps après la chute du régime Ben Ali, il a lancé le chantier de la création de la CONECT (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), le deuxième syndicat patronal tunisien, qui a vu le jour en septembre 2011. Mais tout en se dédiant à ce projet, Tarek Chérif a commencé à réfléchir à un moyen de venir en aide aux Tunisiens des régions les plus défavorisées désireux de se mettre à leur propre compte. Deux ans plus tard, le voilà qui crée une société de microfinance.

  • Baptisée Tayssir, et dotée d’un capital de 3 millions de dinars –qui pourrait passer à 5 millions d’ici la fin de l’année en cours-, celle-ci est destinée à financer des microprojets dans le centre et le nord-ouest de la Tunisie, deux régions parmi les plus pauvres.

    Outre Tarek Chérif lui-même –président du conseil de la société-, à travers «Alliance Immobilière», le tour de table regroupe Slaheddine Bensaid (SCET Tunisie), quatre banques de la place (UBCI, Amen Bank –et sa compagnie d’assurance, COMAR-, Banque de Tunisie et Banque tuniso-koweïtienne), ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) Internationale –dont la présidente, Maria Novak, siègera au conseil-, et éventuellement la Banque européenne d’investissement (BEI) avec laquelle le patron du groupe Alliance est en discussion au sujet de son éventuelle entrée.

    L’assemblée constitutive de Tayssir aura lieu mardi 19 mars 2013. La conférence de presse, initialement prévue le même jour, a été reportée à une date ultérieure.

    Si le patron du groupe Alliance a osé sauter le pas et initier une activité dans la microfinance, c’est notamment parce que le cadre juridique concernant la microfinance est devenu plus favorable à l’initiative dans ce domaine depuis plus d’une année.

    En effet, en novembre 2011 a été promulgué le décret-loi n°117 régissant l’organisation de l’activité des Institutions de microfinance (IMF), et qui a notamment créé deux catégories d’institutions de microfinance -des sociétés anonymes avec un capital minimal de 3 millions de dinars et des associations avec un apport propre d'au moins 200.000 dinars-, élargit l’activité des IMF à la microassurance et mis en place une nouvelle autorité de contrôle pour veiller à l’application de ce nouveau cadre juridique et, en particulier, garantir la transparence des associations dans leur relations avec les clients et le respect des procédures d’octroi de crédits.

    La présence de l’ADIE dans le tour de table de Tayssir et celle de Maria Novak au conseil d’administration n’est pas fortuite. C’est en effet à la fondatrice de l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique –en 1989, après une rencontre avec le professeur Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006 et initiateur de la Grameen Bank au Bangladesh, en 1976- que Tarek Chérif s’est adressé en premier lorsqu’il a commencé à réfléchir sur la création d’un instrument financier en faveur des micro-entrepreneurs des régions défavorisés. Un partenariat qui permettra de profiter pleinement du savoir-faire et de l’expérience de l’ADIE qui, depuis 1989, a accordé 113.283 microcrédits, permettant de créer 81.396 entreprises et 107.000 emplois.

     

© webmanagercenter.com | 18 Mars 2013 16:00:00| Mots-clés : Tunisie , Economie , actualité , tarek cherif , microfinance , emplois , microprojets , finance , tayssir , tarek cherif 6 commentaire(s)
DERNIÈRES NEWS
Finance
LES + PARTAGÉS
Galerie des entreprises
 
commentaires VOS RÉACTIONS À CET ARTICLE
  • perspectives de succès de la microfinance    posté le 23/03/2013 a 21:47:27

    Henry fayol,père du management français,citait six fonctions communes à toute entreprise:la production, la distribution,la finance,la comptabilité,la direction,et la sécurité des biens et des personnes.
    la microfinance a eu beaucoup d'écho au bangladesh,et précisément la grameen bank "banque des pauvres" et son fondateur professeur muhammad yunus,co-lauréat du prix nobel de la paix. "les success stories"enregistrées au bangladesh sont difficiles à transférer, ailleurs,au vu de la diversité des conditions socio-économico-historisques.
    on peut toujours s'en inspirer, en vue d'éviter les erreurs et renforcer les mécanismes requis, sous les divers angles(juridique,économique,social,politique,etc

    par SADOKDRISS
  • Le Patrotisme    posté le 23/03/2013 a 14:41:34

    Je dis bravo et je felicite si tarek cherif voici un grand patriote qui aime vraiment son pays

    par AMEL EL MATERI
  • ADIE    posté le 22/11/2013 a 16:47:34

    C'est une question j''aimerais si c'est possible savoir la date du demarrage du projet merci

    ----------------
    réponse: dans quelques mois, inchallah

    par BEDIR FATMA
  • Fonder une autre école de micro-finance    posté le 21/03/2014 a 12:50:04

    Bonne idée pour cibler les jeunes micros entrepreneurs et faire concurrence à enda inter arabe qui s'enrichie sur les pauvres misérables et infidèle même avec ses personnels..

    par nate lebien
  • bonne nouvelle    posté le 18/11/2013 a 17:26:10

    J’espère la réussite dans ce domaine

    par saidgarfi
  • Usure    posté le 10/04/2013 a 19:51:40

    Merci de communiquer les tx d'intérets appliquer à la microfinance ? ce sont des taux qui font penser à de l'usure ( environ 15/17%) rnil est beau le patriotismerntarek cherif n'est qu'un soufife des français, faut le voir à l'ambassade de france cirer les pompes.

    par Hafedh Jlassi
Nom :
Email :
Titre commentaire :
Commentaire* :
A propos des commentaires
Les commentaires sont de type modérés, ils doivent respecter les règles de conformité à la loi et de bienséance. Les commentaires de type racistes, haineux ou d'attaques sans arguments fondés, qui mettraient en cause une personne d'une manière injurieuse ou diffamatoire, ou qui alimenteraient des rumeurs, notamment, ne seront pas validés.
Certains commentaires, compte tenu de leurs intérêts, peuvent faire l'objet de publication dans l'espace Tribune des lecteurs.
GALERIE DES ENTREPRISES (Annuaire)
  Landolsi Telecom Technology     ACIER MECANIQUE TUNISIE    MW Consulting    TMI : Tunisie Micro Informatique    JAWDA RENT A CAR    KHAWARIZMI-CENTER / EICAR    TIPIC SHIPPING    GEPCOS