Convention Attijari Bank – TABC : La locomotive Attijariwafa pour le développement du business en Afrique

Par : Hamza

attijaribank-tabc-mars2016.jpg

Aujourd’hui et pour le développement du business en Afrique, il y a une réalité de terrain qui s’impose: les banques marocaines ont développé et consolidé leur présence sur le continent africain. Le groupe Attijariwafa bank compte actuellement, en dehors du Maroc, 14 filiales bancaires installées au Maghreb, en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

Le groupe a annoncé, lors du Forum Afrique développement, son intention de poursuivre le développement de ses activités dans les pays anglophones d’Afrique sans compter son intérêt récent pour la reprise de la filiale Barclays en Égypte.

Bassem Loukil, président de Tunisia-Africa Business Council (TABC), l’a visiblement compris en signant avec Hicham Seffa, directeur général d’Attijari Bank, une convention de partenariat portant sur «l’accompagnement des entreprises tunisiennes dans leur développement en Afrique. Ce partenariat vient compléter le dispositif d’accompagnement en Afrique subsaharienne qui a été mis en place par Attijari Bank Tunisie en faveur des entreprises tunisiennes».

Attijari Bank Tunisie compte s’appuyer sur les filiales africaines du Groupe pour assurer un accompagnement des entreprises tunisiennes dans la prospection, l’information sur le marché et les clients du pays ciblé, dans la facilitation des opérations de commerce internationale et dans la concrétisation des projets d’investissements avec des possibles montages triangulaires associant des opérateurs de plusieurs pays.

Bassem Loukil a exprimé le souhait de voir des banques tunisiennes participer au développement des affaires sur le continent et de voir les autorités tunisiennes se pencher sérieusement et concrètement sur les contraintes aussi bien législatives que logistiques qui constituent des sérieux obstacles au développement des entreprises tunisiennes sur le continent Africain, en citant l’exemple du transport maritime dont le coût au départ de Tunis est de deux fois son coût au départ de Casablanca.

Hicham Seffa a rappelé que cette convention de partenariat s’inscrit dans une suite d’actions et d’événements organisés par la banque dont le dernier Forum international Afrique Développement qui a eu lieu les 25 et 26 février 2016 et qui a regroupé plus de 2.000 opérateurs économiques de 28 pays. Une délégation de 50 hommes d’affaires tunisiens a participé à ce forum et a noué plus de 250 contacts avec les opérateurs africains.